Aménagement du parc haussmann

Posté le mardi 28 juin 2016 / Étude de cas

Cyria, Ac Paysage et la Ville de Draguignan, redéfinissent le Parc Haussmann comme un lieu de vie et de détente, avec l’introduction de l’univers Pysa de l’agence Akïro et l’univers Eudald de Comas-Pont Arquitectes.

LOCALISATION : VILLE DE DRAGUIGNAN (83), France.

MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de DRAGUIGNAN

MAÎTRE D’OEUVRE MANDATAIRE : AC PAYSAGE

DATE DE REALISATION : 2013

PRODUITS SUR-MESURE : Pysa banc, table, chaise ; Eudald corbeille-cendrier.

DESCRIPTION DU PROJET :

Situé derrière la sous-préfecture, le parc Haussmann se trouve à la jonction du centre historique très actif et vivant (quartier mixte mêlant habitats, services et commerces de proximité) et celui d’un quartier plus tranquille, davantage résidentiel de la ville de Draguignan, dans le Var.
BANC-PYSA_DRAGUIGNAN-PARC-HAUSSMAN
DR-image-cartouche-2
Le projet a consisté à redéfinir le parc pour tous les habitants de la commune comme un lieu de vie et de détente. La grande pelouse centrale a été redessinée pour être en phase avec l’entrée principale et plantée de quelques arbres pour apporter de l’ombrage. Une grande place en stabilisé située au pied des escaliers sert de point de rencontre, de repos et de jeux. Le reste du parc est traité comme un espace propice à la déambulation et à la promenade. L’ensemble des cheminements a été réalisé avec une pente maximum de 5% afin de permettre l’accessibilité à tous. De nouveaux jeux et du mobilier urbain de l’univers PYSA ont été implantés pour répondre aux différents usages.

En déambulant sur les chemins du parc, le visiteur ressent une atmosphère romantique et intime propre au jardin paysager et au parc public construit sous le Second Empire. L’objectif principal de l’agence de paysagistes AC PAYSAGE a été de retrouver un jardin romantique, un jardin qui appelle aux sens et qui rappelle la beauté et la diversité des plantes. Cela se traduit par la création de massifs colorés composés de plantes méditerranéennes (cistes, lavandes, romarins, immortelles, etc) peu gourmandes en eau et nécessitant peu d’entretien passé les deux premières années.

L’idée a été d’offrir un cadre agréable, une séduction visuelle et un plaisir sensible au sol quand les arbres ne produisent plus cet effet. Le tracé des circulations tient compte des dénivellations et propose de découvrir et de flâner à travers les plantes herbacées, les feuillages légers et les fleurs qui composent les massifs. Le mobilier, bancs, table et chaise PYSA, corbeille-cendrier Eudald ont été installés ici et là de manière à conserver les besoins d’intimité de chacun et à créer des situations variées.
PYSA&EUDALD_DRAGUIGNAN_PARC-HAUSSMAN-(8)